Se sentir « Compressé » comme dans les prisons de Bashar

On se sente écrasé, ratatiné, « Compressé » devant les sculptures de Khaled Dawa. Il nous amène avec lui dans sa cellule, même si on ne veut pas, justement parce qu’on ne veut pas. Et qui voudrait être entassé dans une cellule, collé aux autres, à leurs corps et leurs pensés, sans trouver de repos?

Khaled Dawa, artiste syrien, réfugié en France depuis un an, exposé ses oeuvres dans une galerie parisienne, Europia. Elles racontent son parcours, celui d’un artiste, blessé, emprisonné par le régime et qui pour ne pas être enrôlé à dû fuir.

Et avec un texte, un avertissement, du sculpteur :

Je vais exploser, tout en moi est sur le point d’exploser.
Ferme les yeux et imagine, tu es tout entier dans une surface d’un demi-mètre carré.
Entouré par des tas d’êtres humains, sur cette surface d’un demi-mètre fois deux.
Imagine que tu vis tous les détails quotidiens, les repas, les boissons, le froid, la douleur, la nostalgie, le jeu, la maladie, le chant, le sommeil, le délire, la peinture, la faim, les insultes, la mort, juste sur cette surface,
Compressé …. Et je ne peux pas sortir
Dans ce carré, je n’ai plus de contours
Les corps des autres sont le mien.
Une main qui bouge, c’est peut-être la mienne, la sienne, c’est peut-être encore la nôtre
« Ne bouge pas »… tu n’as pas le droit de bouger.
Compressé
Et je veux dormir… « Apprends à dormir debout »
Je veux crier ou peut-être bien pleurer… « Possible, tant que tu ne vocifères pas »
Compressé …
Il est mort près de moi… nous mourrons tous.
Imagine que tu es là…
Quel jour nous sommes ?
Je veux savoir l’heure… je veux être sourd.
Je ne me souviens plus de leurs visages… je veux ma mère… un jour je l’ai vue en rêve.
Je veux sortir… je me marierai à toute les femmes quand je sortirai.
Compressé
Tu es ici, maintenant
Quelqu’un d’autre est là-bas
Des milliers d’autres sont là-bas, probablement pour l’éternité… là-bas.

Oeuvre de Khaled Dawa. Crédit image : Sana Sbouai.
Oeuvre de Khaled Dawa. Crédit image : Sana Sbouai.

سأنفجر ، كل شيء فيي سينفجر …
أغمض عينيك وتخيل انك في مكان مساحته لا تزيد عن نصف متر بنصف متر،
محاط بأكوام من البشر في مساحة لا تزيد عن نصف متر بنصف متر.
تخيل نفسك تعيش كل تفاصيل حياتك اليومية .. تأكل، تشرب، تبرد، تتألم، تحب، تحن، تلعب، تمرض، تغني، تنام، تهذي، ترسم، تجوع، تلعن، تشتاق، وتموت في هذه المساحة فقط.
مضغوط … ولا أستطيع الخروج.
في هذه المساحة، لا حدود لي.
أجساد الآخرين جسدي.
يده تتحرك .. إنها يدي .. إنها يده .. إنها يدنا.
« لا تتحرك » … غير مسموح لك أن تتحرك.
مضغوط …
أريد أن أنام … « تعلم أن تنام وقوفاً ».
أريد أن أصرخ أن أبكي … « لا مانع مادمت لا تصدر صوتاً أو نحيباً ».
مضغوط …
يموت بقربي … نموت جميعاً.
تخيل نفسك هناك …
بأي يوم نحن؟
أريد أن أعرف الساعة … أريد أن أفقد سمعي.
لا أتذكر وجوههم … أريد أمي … حلمت بها اليوم.
أريد أن أخرج … سأتزوج كل نساء العالم عندما أخرج.
مضغوط …
أنت هنا الآن … وغيرك هناك.
الألوف هناك … وعلى الأغلب إلى الأبد هناك.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s